Skip to content

Migration du blog

Nous ne bloguons plus à cette adresse. Voici la nouvelle adresse : http://digitalreputationblog.com

A très bientôt

Migration vers DigitalReputationblog.com

26 août 2010

Nous ne bloguons plus à cette adresse. Voici la nouvelle adresse : http://digitalreputationblog.com

Si vous êtes déjà abonné, l’adresse du flux ne change pas. Sinon, cliquez ici.

A très bientôt

KGB people outil de recherche sur les personnes et les entreprises

18 août 2010

Quand Apple dit « FaceTime »… moi je dis « InfoTime »!

Nous vivons dans un contexte d’infobésité où l’accès à l’information de qualité recherchée relève du chemin du combattant.

Dans ma quête sur le web, à la recherche d’outils gratuits pour compléter les outils payants que j’utilise, j’ai découvert  KGB people. Un outil gratuit qui m’a été utile dans mes recherches d’informations sur Internet et le web social.

Fonctionnalités de l’outil

KGB people permet (en entrant le Nom + Prénom d’une personne) de remonter des informations trouvées à la fois sur les moteurs de recherche tel que Google, Yahoo, mais aussi sur certains médias sociaux (plateformes de blogs comme Blogger et Typepad, Twitter, réseaux sociaux tel que Facebook, LinkedIn, et autres plateformes de partage de contenus comme Youtube et Flickr). On peut également accéder aux sites de news et à des documents PDF relatifs à la personne ou à l’organisation que l’on recherche.

Il couvre une multitude de supports numériques, ce qui donne une vision d’ensemble sur la présence numérique de la personne, objet de la recherche. Simple et intuitif, il permet de surfer de manière agile sur les résultats de recherche. Il offre aussi la possibilité de paramétrer une alerte avec les mots clés que l’on veut suivre.

Voici un screenshot d’une recherche avec mon nom/prénom. Mon compte twitter n’est pas remonté dans les résultats de recherche vu qu’il est privé (l’un des rares privilèges qui reste pour décider soi même de ce qui est publié ou non ;) ).

L’outil permet aussi de faire des recherches sur une entreprise et d’affiner la requête  en choisissant la localité géographique de ladite entreprise. Cela s’avère très utile en amont du processus de veille. Il permet d’avoir une vision globale (mais non exhaustive) sur la présence d’une entreprise/ marque sur les médias sociaux. Hélas, il ne permet pas de paramétrer une alerte pour les entreprises!

Vous pouvez switcher entre les deux boutons "Company search" ou "People Search" selon votre besoin.

Qui est derrière cet outil?

KGP People appartient à l’entreprise KGB spécialisée dans la production de réponses aux utilisateurs. Elle est présente en France par le numéro 118218 et développe le même concept dans d’autres pays. KGB est aussi connu pour ses services de réponses textuelles (kgbkgb/kgb answers) et d’achats promotionnels collectifs (kgb deals). Son business modèle se résume ainsi : apporter les réponses aux questions posées par les clients.

Et vous en testant KGB People, vous en pensez quoi?

Digital Reputation Blog… 1 an déjà!

14 août 2010

Tout a commencé le 18 Août 2009 quand @Gautierbarbe a annoncé via Twitter, le lancement de notre blog suite à ses échanges avec @Amalbel. Rapidement, dans la même journée, des commentaires d’encouragement sur Twitter et sur le blog ont fusé, l’élan était donné et l’aventure commença… Eh oui, il ne faut jamais sous estimer le pouvoir d’un bon veilleur ;)

Depuis, nous avons produit 74 billets, traitant du concept d’E-réputation et des sujets connexes, du point de vue pédagogique et pratique, qui ont engendré 385 commentaires y compris les tweets et les citations sur les autres blogs.

Au sein de la communauté veille et E-Réputation qui fédère des acteurs et des observateurs du domaine, nous avons vécu des expériences diverses par le biais d’interactions sur Twitter, Skype et autres réseaux sociaux, des rencontres IRL (In Real Life) comme dans les mémoriaux VeilleLab, Salons, projets collaboratifs, mais aussi à travers des billets qui ont fait du « BUZZ » notamment ceux consacrés aux sélections d’outils. Ces billets ont beaucoup intéressé nos lecteurs, les ont partagé à leur tour ce qui a engendré du trafic et augmenté la notoriété de notre blog.

Ces 12 derniers mois, nous avons concrétisé nos ambitions premières grâce à notre labeur mais aussi grâce à toutes les personnes avec lesquelles nous avons échangé via internet (commentaires sur notre blog ou ailleurs, interactions sur les réseaux sociaux ou par e-mail…) ou en IRL.

Nous remercions du fond du cœur toutes ces personnes. Surtout que le blog a été un bon levier pour nos carrières professionnelles.

Pour toutes ces raisons et parce qu’on vit avec passion tout ce que l’on entreprend, nous continuons notre aventure du Digital Reputation Blog avec beaucoup de confiance et d’envie. Nous prévoyons d’initier et de participer à des projets collaboratifs et mettre en avant davantage les bonnes pratiques en matière d’E-réputation.

Nous serons à la fois critiques et observateurs, acteurs et créateurs.

Que la saison 2010 – 2011 soit une année de succès pour tous les professionnels de la veille et de l’E-Réputation.

Restez avec nous :)

De la présence à l’engagement des marques sur les médias sociaux

26 juillet 2010

Dans ce billet, je vais vous parler de l’engagement des marques sur les médias sociaux. Voilà pourquoi.

Suite à mon billet sur la présence des banques françaises sur les médias sociaux, certaines banques (par le biais de leurs responsables communication ou community manager) ont laissé des commentaires pour compléter et/ou clarifier leur position.

D’autres ne se sont pas manifestées et pour engager la conversation,  je leur ai destiné un tweet personnalisé. Aucune réponse de leur part. Ni sur Twitter, ni sur le blog!!

Pourquoi n’ont-elles pas répondu à un tweet qui leur était destiné à l’heure du conversationnel par excellence?

  • N’avaient-elles rien à ajouter?
  • N’étaient-elles pas intéressées?
  • Ou n’y voyaient-elles finalement pas l’utilité d’engager la conversation?

A quoi sert une présence sur les médias sociaux si on ne répond pas aux sollicitations ! Ces entreprises ont-elles pensé leur stratégie de présence et compris les règles du web social!

Qu’est ce que l’engagement sur le web social?

Au delà de la définition littérale du terme "engagement", l’engagement sur le web social est le fait de ne pas seulement ouvrir une porte aux internautes pour qu’ils puissent s’exprimer, c’est être capable derrière d’avoir les moyens de ne pas seulement écouter et de pouvoir mettre en  œuvre les demandes/feedbacks remontés par les  clients.

Régulièrement, je rencontre des marques qui me demandent de les conseiller sur leur présence sur les médias sociaux, leur positionnement et visibilité par rapport à leurs concurrents… rares sont celles qui veulent participer activement à tisser une nouvelle relation avec  leurs partenaires et leurs clients via le web social.

Les exemples qui suivent montrent que l’engagement d’une entreprise sur le web social passe par un certain nombre d’actions dédiées à l’écoute et à la conversation avec les consommateurs/clients. Lire la suite…

Quand la techno flatte mon égo: le web plus subjectif que jamais

21 juillet 2010

Dans un précédent billet Homo Numericus : Je m’identifie, je diffuse et je gère ma réputation, @Amalbel et moi faisions référence au concept « Web Social Subjectif » sans nous attarder sur le sujet. Dans ce billet, je vais essayer de vous exposer mon approche de la Subjectivité du Web et particulièrement le Web Social. J’entends par Subjectivité du Web : la subjectivité des applications Web.

Définition de la « subjectivité » : Qui varie selon la personnalité, les principes et les goûts de chacun. La subjectivité est ainsi intrinsèquement humaine.

L’évolution du web indique le contraire. On assiste à une prolifération d’applications dédiées au grand public et aux entreprises (gratuites ou payantes) de « mesures qualitatives » : mesure de l’image en ligne, mesure de l’engagement, mesure de l’influence, mesure du taux de pénétration.

Aujourd’hui, les applications web 2.0 sont « apparemment » capables de tout mesurer, la plupart se consacrent à la mesure d’indicateurs Marketing. La liste des applications existantes est longue, je vous citera pour illustration : PageRank, Topsy, Klout, How Sociable, Engagementdb.

Lire la suite…

Docteur Tweety : Désormais il est possible d’ajouter des comptes Twitter francophones

13 juillet 2010

Le 06  juillet 2010, Docteur Tweety le premier moteur de recherche de la twitosphère francophone est né de l’expérience et la ténacité  de Joël Chaudy et de son équipe.

Docteur Tweety en quelques mots:

Semblable au service Search de Twitter, Dr Tweety remonte les tweets francophones postés les 2 dernières semaines, relatifs à la requête de l’utilisateur.  Il permet de classer les tweets "du plus récent au plus ancien" et inversement.

Dr Tweety permet également de classer les résultats par "Score Influence". Ce score, propriété du moteur de recherche, est calculé en fonction de diverses variables (voir ci-dessous la définition tirée du site).

Quoi de neuf docteur ???

Dès son lancement, l’équipe du Docteur Tweety a été à l’écoute des utilisateurs et à leurs feedbacks. Parmi les fonctionnalités suggérées : la possibilité pour chaque utilisateur de proposer de rajouter un compte Twitter francophone dont les tweets ne sont pas indexés par le moteur de recherche.

Aussitôt demandé, aussitôt fait.

Aujourd’hui, et en exclusivité sur le Digital Reputation Blog,  nous vous annonçons le lancement par Docteur Tweety de cette nouvelle fonctionnalité qui permettra aux utilisateurs de ce service de suggérer l’ajout d’un compte Twitter francophone qui ne figure pas dans les résultats de recherche. Une nouvelle fonction apparait désormais dans la barre de navigation verticale à droite.

Lire la suite…

Homo Numericus : Je m’identifie, je diffuse et je gère ma réputation

28 juin 2010

Ce billet est le résultat d’un travail de réflexion profonde, alimenté et enrichi par des lectures variées. L’objectif de notre démarche a été, dans un premier temps, de structurer et formaliser nos connaissances du concept « Identité Numérique » au sens large (Individus et Entités) et de partager nos réflexions avec vous dans un deuxième temps.

On utilisera l’expression « Homo Numericus » pour désigner un individu ou une entité présents en ligne.

Notre constat: l’Homo Numericus passe par trois phases majeures : Naissance, Apprentissage et Épanouissement décrites dans le schéma ci dessous (Cliquez pour agrandir).

Lire la suite…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.