Aller au contenu principal

Tattler : Application de Web Monitoring Open Source

17 mai 2010

Dans la suite des billets du blog consacrés à l’expérimentation des outils de surveillance des médias sociaux, j’aborde dans ce billet l’outil Open Source Tattler.

Tattler est une application web PHP, développée par l’entreprise Phase2 Technolgy, capable de surveiller tout type de média social et de répertorier divers types de contenus. Tattler est basé sur le gestionnaire de contenu Drupal. Les utilisateurs de Drupal se familiariseront rapidement avec Tattler.

Drupal, KESAKO ?

Drupal est une application web qui permet de gérer du contenu à l’instar de WordPress, Joomla et bien d’autres. Il est doté d’une forte communauté qui ne cesse de grandir et faire évoluer l’application. La particularité de Drupal est sa modularité : chaque fonctionnalité d’une application Drupal est basée sur un module qu’il est aisé d’activer ou de désactiver. Exemples de sites Drupal : Rue89 France 24 La Maison Blanche Lyonnaise des Eaux.

Tattler est bâti de la sorte : une combinaison intelligente de modules développés par la communauté + quelques personnalisations apportées  par Phase2 Technology. Son installation est similaire à l’installation d’une application Drupal.

Fonctionnalités de Tattler

Une fois Tattler installé, on remarquera qu’il est est très intuitif et que son interface utilisateur est conviviale. Dès qu’on a rentré les premiers mots clés, l’outil commence à afficher les premières retombées de la veille.


Pour décrire amplement les fonctionnalités, je me baserai sur mon précédent billet : Comment évaluer un outil de surveillance des médias sociaux ?

Gestion des langues
Tattler répertorie les retombées de veille quelque soit la langue mais ne catalogue pas les résultats par langue.
Médias surveillés
Tattler permet de répertorier tout type de média social. La configuration par défaut inclue les blogs, Twitter, sites de vidéos, Flickr. Il se base sur la consultation régulière de fils RSS. Il est possible d’ajouter tout type de flux d’informations.

Suivi en temps réel
Par le biais de quelques paramétrages techniques, il est possible de faire de Tatter un outil de monitoring en quasi temps réel.
Visualisation des résultats
Les résultats de la veille sont affichés sous forme d’une liste. Il est possible d’affiner la liste selon les critères : Intervalle de Temps, Thématique et Type de médias.

Analyse des résultats
Tattler réalise une analyse sémantique des données grâce au module OpenCalais. Ce module implémente le service web OpenCalais de Thomson Reuters. Ce service permet à partir des textes de dégager des entités : pays, villes, personnalités, institutions, entreprises. Il est possible ainsi de connaître les entités les plus citées selon les intervalles de temps.

Aisance d’utilisation
Tattler est très intuitif. Une fois les paramétrages nécessaires réalisés, l’application remonte automatiquement les résultats et analyse les tendances.
Interaction avec des systèmes tiers
Tattler à l’instar de Drupal peut s’intégrer à des applications tierces. Ceci est réalisé via des modules spécifiques, souvent déjà développés par la communauté Drupal.
Fonctionnalités avancées
Tattler est basique du point de vue fonctionnalités d’un outil de veille. Toutefois, grâce aux modules existants Drupal, il est possible d’étendre ses fonctionnalités et le personnaliser pour répondre à des besoins spécifiques.

Mots de la fin

Tattler est en version Beta et comporte encore quelques bugs. Dans l’état actuel, il répond aux besoins basiques de veille : extraction et catégorisation des données. L’analyse sémantique réalisée par le module OpenCalais est un atout et peut s’avérer très utile. Étant en Open Source, on peut adapter Tattler à ses besoins en intégrant des modules Drupal supplémentaires et via du développement.

J’espère vous avoir décrit au mieux l’application Tattler. Je continue mon expérimentation de cet outil et ses possibles extensions aux différents besoins de surveillance des médias sociaux et du Web en général.

N’hésitez pas à me poser vos questions concernant les fonctionnalités de cet outil et les aspects techniques :)  Je suis disponible pour vous assister dans son installation, sa mise en service et sa personnalisation.

About these ads
6 Commentaires
  1. 5 juin 2010 13 h 56 mi

    Bonjour.
    Je suis moi aussi en train de l’essayer (en local).
    Je pense que c’est un outil orienté plutôt (comme c’est annoncé par l’éditeur) pour les journalistes, de surcroît anglophones. Open Calais, c’est super, mais le web sémantique est pour l’instant américain…. En effet Tattler "ramène" surtout du contenu sur des sujets "généraux". Sur des niches je doute de son efficacité.
    Attention quand même il faut pas mal de ressources sur le serveur pour le faire tourner (quantité de RAM et temps d’exécution plus élevé que la moyenne de ce qui est en général offert pas des serveurs mutualisés, il vous faudra un serveur dédié sans doute.
    Un peu dans le même genre, mais celui-ci fonctionne avec une collection (OPML) de fils RSS il ya Managingnews, que je trouve terrible!

    La force de ces 2 plate-formes c’est la rapidité avec laquelle ça se paramètre. Mais si vous êtes un utilisateur averti de Google Reader vous serez sans doute frustré. Pour moi Google Reader c’est L’OUTIL DE VEILLE par excellence. En effet ces outils ne font qu’agréger des flux RSS. Et il est très facile de ce créer des flux génériques de veille à la recherche de mots clé dans Google News, Google Blogs, Twitter, FlickR, Delicious, Youtube, Digg etc etc… voir même des calendriers publics! Si en plus vous avez une collection de flux RSS de blogs bien ciblés sur le sujet traité (en récupérant également le flux des commentaires de ces blogs) vous ne manquerait rien. On peut même y ajouter des fils de tweets.
    De plus Reader à de très bon outils pour re-blogger, re-publier, ré-editer via RSS et même OPML (fonctionnalité non-dispo en français pour l’instant). Non seulement les articles partagés (shared), les favoris (stared) ou même les tags, et ses dossiers (ex classement par localisation/langues/auteurs). Avec des comptes Twitterfeed+Bit.ly, Ping.fm ou autres vous serez non-seulement un "Veilleur" mais aussi un "Buuzzeur" de première!
    C’est vrai, Reader ça prend un peu de temps à paramétrer, mais "ya pas mieux"!
    Perso je travaille pour 2 importateurs (vin/gastronomie) au Brésil, chacun ont leur Reader. Moi j’en ai un troisième (orienté webdev et musique). Je n’ai pas l’impression de passer à côté de ce qu’il faut savoir dans ces domaines.
    Il paraît même que Reader va être intégré bientôt à Google Apps, tant mieux!
    Bon we.
    Hubert.

    • aminedigirep permalien*
      6 juin 2010 0 h 01 mi

      Bonjour Hubert,

      Merci pour tous vos commentaires :-)

      Concernant Tattler et Managing News, je suis d’accord sur les points que vous avez cités. Je les ai testés comme vous en local et pour en tirer le meilleur parti, il faut nécessairement un serveur dédié. Concernant leur utilité, ils sont peut être dédiés aux métiers de journalistes mais n’empêches avec les fonctionnalités de DRUPAL sur lequel se basent ceux 2 plateformes, il est possible de les étendre à d’autres métiers.

      D’accord avec vous, Google Reader est un outil de veille qui offre plusieurs fonctionnalités intéressantes. Je l’utilise chaque jour. Par ailleurs, il ne permet de stocker les résultats de la veille et de les analyser. Dans le cas d’une entreprise dont on parle beaucoup sur le web, Google Reader est très insuffisant à mon avis. C’est une question de volume. Plus, les données sont conséquentes, plus on a besoin d’applications dédiées.

      Je prend l’exemple que je connais bien: Business Intelligence. Une petite structure pour faire un bilan de ses ventes ou cibler ses actions marketing se basera sur des données sous forme de tableurs. Par contre, une entreprise tel un opérateur téléphonique aura besoin de stocker ses données dans d’immenses bases de données et faire des analyses poussées.

      Tout cela pour dire, s’il s’agit d’une veille personnelle ou d’une veille professionnelle à volume réduit, un outil tel Google Reader suffit. Dans les autres cas, à mon sens, il faut un outil dédié.

      • Hubert permalien
        6 juin 2010 2 h 16 mi

        C’est certain! Dans mon cas les volumes sont à une échelle "humaine", je travaille pour deux petites entreprises qui sont immergées dans un marché de niche avec une communauté très active sur le net. Google Reader est largement suffisant.
        Perso j’utilse Drupal pour "stocker" les infos glanées sur le net avec Google Reader.
        Et vive le RSS!

Rétroliens

  1. Surveillance | Archives de Sécurité Tube
  2. Tattler : Application de Web Monitoring Open Source « Digital … | Information Mining R&D
  3. Tweets that mention Tattler : Application de Web Monitoring Open Source « Digital Reputation Blog -- Topsy.com

Les commentaires sont fermés.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: