Skip to content

Les 5 piliers de l’E-réputation

16 juin 2010

Le 22 Août 2009, dans l’un des premiers billets de ce blog, Amine avait rédigé le billet: l’E-réputation: Mode d’emploi où il expliquait à qui s’adressait l’e-réputation avec un schéma qui spécifie les processus de surveillance et de management qui en découlent.

Aujourd’hui, je représente dans le schéma ci-dessous ma vision de l’e-réputation, qui à mon sens, s’appuie sur 5 piliers issus des processus de surveillance et de management.

1. Faire un bilan de mon image et de celle de mes concurrents

2. Veiller, écouter

3. Définir une stratégie  de présence et d’engagement

4. Bâtir mon identité et ma réputation numériques

5. Anticiper sur les situations de crises

Cette représentation de l’e-réputation s’applique, à mon avis, autant aux individus qu’aux entreprises.

Et vous lecteurs fidèles de ce blog, blogueurs et professionnels dans le domaine, qu’est ce que vous en dites ? Votre avis m’intéresse🙂

6 commentaires
  1. 26 juin 2010 22 h 34 mi

    Excellente explication, très bien résumée au travers d’une image. Simple à comprendre tout en étant complet. Bravo et merci.

    • amalbel permalink*
      28 juin 2010 12 h 54 mi

      @Patrick Ligeron,
      Merci pour votre commentaire🙂

      A très bientôt,

      Amal

  2. 28 juin 2010 8 h 55 mi

    Un schéma qui me paraît résumer l’ensemble de la démarche de manière cohérente.

    Par contre, quelqu’un m’a posé une question : quel outil de reporting pour évaluer l’évolution de l’e-réputation d’une entreprise ?

    • amalbel permalink*
      28 juin 2010 12 h 56 mi

      @Patrick Cuenot
      Merci pour cette intéressante question.

      Tout reporting, indépendamment de l’E-Réputation, se base sur un ensemble d’indicateurs prédéfinis. Ces indicateurs sont inhérents à l’activité de l’entreprise, sa stratégie et les objectifs qu’elle poursuit .

      Dans notre cas, les indicateurs devront être définis indépendamment de l’outil. Ces indicateurs sont définis conjointement entre les responsables opérationnels et l’équipe de veille. Les premiers exprimeront leurs besoins métiers, les seconds apporteront leurs connaissances des médias sociaux. Le travail de réflexion commun aboutira à une liste d’indicateurs appropriés. Le choix de l’outil s’opère ensuite sur la base d’un Cahier de charges bien défini de la part du client.

      Il faut surtout adopter la démarche de choisir l’outil et prendre les indicateurs disponibles. Il est rare de trouver des applications qui répondent à 100% aux besoins des entreprises. Il faut savoir aussi que les éditeurs s’adaptent généralement aux besoins des entreprises.

Trackbacks

  1. Les 5 piliers de l'E-réputation « Digital Reputation Blog | Information Mining R&D
  2. Tweets that mention Les 5 piliers de l’E-réputation « Digital Reputation Blog -- Topsy.com

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :