Skip to content

Homo Numericus : Je m’identifie, je diffuse et je gère ma réputation

28 juin 2010

Ce billet est le résultat d’un travail de réflexion profonde, alimenté et enrichi par des lectures variées. L’objectif de notre démarche a été, dans un premier temps, de structurer et formaliser nos connaissances du concept « Identité Numérique » au sens large (Individus et Entités) et de partager nos réflexions avec vous dans un deuxième temps.

On utilisera l’expression « Homo Numericus » pour désigner un individu ou une entité présents en ligne.

Notre constat: l’Homo Numericus passe par trois phases majeures : Naissance, Apprentissage et Épanouissement décrites dans le schéma ci dessous (Cliquez pour agrandir).


Naissance

La naissance en ligne correspond à la création de l’identité numérique : Pseudos, Avatars, e-mails, Adresses IP, Noms de domaines, Liens URL. L’identité numérique se présente comme un puzzle de diverses identités en ligne: Identité Professionnelle vs Identité Personnelle, Identité Publique vs Identité Privée, Identité réelle vs Identité virtuelle. L’homo Numericus va arborer l’une des identités selon sa présence dans un territoire numérique donné (public ou privé).

On notera que l’Identité Numérique est liée à Internet et n’est pas forcément liée au Web. Explication : ma présence en ligne peut se restreindre à l’utilisation du courrier électronique, services d’usagers en ligne et consultation de sites. Dans ce cas là, mon identité n’est pas visible sur le Web mais j’existe sur Internet.

Apprentissage

Lors de cette phase, l’Homo Numericus cherche par ses initiatives à construire son image en ligne. Sa présence sur Internet commence à prendre une dimension sociale. L’Homo Numericus est actif : il crée et diffuse du contenu, partage ses avis et se rend « utile ». Le Web Social est pour lui la continuité de la vie réelle ou bien le lieu d’une nouvelle expérience sociale.

L’Homo Numéricus évolue dans l’ère où les habitudes et les pratiques de la vie réelle sont transposées en ligne. Il ne peut échapper à cette évolution par peur d’être « exclu » du corps social.

Épanouissement

A cette phase, l’Homo Numericus devient un bon connaisseur du « Web », de ses pratiques et services (voir un féru de ses technologies). Dans la phase d’épanouissement, l’Homo Numericus cherche à marquer sa présence en ligne. Pour ce faire : il gère avec soin son réseau et sa communauté en ligne, prend position dans ses interactions, multiplie sa présence dans les médias sociaux, fédère ses profils et contrôle ce qu’on dit de lui en ligne.

Dans cette phase, l’Homo Numericus passera plus de temps en ligne par rapport à la phase d’Apprentissage. Il mettra en œuvre sa stratégie de présence, de communication et d’influence en ligne.

L’Homo Numéricus, c’est Nous, c’est Vous, les individus, les marques, les entreprises. Nous serons de plus de plus amenés à être présents et actifs en ligne. Nous devrons garder à l’esprit trois concepts clés qui se complètent :

Identité => Image => Réputation

  • notre identité numérique est notre empreinte digitale
  • notre image en ligne est parmi les objectifs de notre présence en ligne. C’est le portrait que nous voulons refléter aux autres à travers nos contenus, nos contributions et nos réactions. L’image en ligne est intrinsèquement liée au Web Social
  • notre réputation numérique est la perception d’autrui sur la base de notre présence et contenus en ligne. Cette réputation peut être perçue grâce à l’effort de curiosité des individus ou « calculée » par des applications en ligne (outils de mesure de popularité, des tendances, d’indexation, de rating –PageRank, Topsy…- d’influence et de réputation). La réputation numérique est le fruit du Web Social Subjectif.

Internet => Web social => Web subjectif

Pensez-vous aussi que la présence en ligne passe par les trois phases que nous avons évoquées ? Avez vous des compléments à apporter ? Vous êtes les bienvenus à réagir.

3 commentaires
  1. 16 juillet 2010 23 h 53 mi

    Un billet très pédagogique pour comprendre puis devenir l’Homo Numericus du 3ème millénaire !

    • aminedigirep permalink*
      18 juillet 2010 13 h 31 mi

      Bonjour Olivier,

      Le terme pédagogique est bien choisi : en effet en partant de notre expérience personnelle (Amal et moi), en consultant des références sur le sujet et en prenant du recul, nous sommes arrivés aux enseignements exposés.

      A bientôt.

      Amine.

Trackbacks

  1. Quand la techno flatte mon égo: le web plus subjectif que jamais « Digital Reputation Blog

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :